blog-background.png

Les services synchronisés avec l’évolution des infrastructures AMI

Esa Eerola
By Esa Eerola - 4 juin 2018 11:38:13

ThinkstockPhotos-644335608_kleinJ’ai récemment eu l’occasion de consulter le rapport publié par IHS Markit concernant les services gérés du réseau électrique (« Electric Grid Managed Services Report – 2018 »). Il ne fait aucun doute que ce rapport constitue une excellente lecture pour tout individu s’intéressant aux services dans le domaine de l’énergie. Dans son rapport, IHS Markit décrit les étapes clés de l’évolution des infrastructures AMI, ce qui m’a poussé aborder ces étapes du point de vue du fournisseur de services.

Selon le rapport, les infrastructures AMI évoluent en trois phases :

  1. La première étape, AMI 1.0, concerne simplement le déploiement des compteurs intelligents et du logiciel qui les accompagne, essentiellement du fait de la législation. L’accent est mis sur l’installation des compteurs et la collecte des données pour la facturation.
  2. Dans la seconde étape, AMI 1.5, le sujet s’élargit à l’utilisation des données AMI à des fins autres que la facturation. Les distributeurs d’énergie commencent à développer et à offrir de nouveaux services basés sur l’analyse des données AMI. Par exemple, la gestion des pannes et le suivi de la qualité du réseau électrique bénéficient d’une meilleure attention.
  3. La troisième étape, AMI 2.0, est présentée comme une phase dans laquelle les données AMI sont couramment utilisées dans une large gamme d’applications d’entreprise et opérationnelles. Certains distributeurs d’énergie prennent déjà des mesures concrètes dans ce domaine.
Il existe toujours un risque de simplifier exagérément et de négliger les détails lors de la conception d’étapes comme celles mentionnées précédemment. Pourtant, en étudiant le marché et les études de cas clients sur lesquels j’ai travaillé récemment, les étapes suggérées dans le rapport fonctionnent bien. Ce que je constate est assez évident : la demande et l’offre de services AMI semblent également suivre les mêmes étapes !

 

Étape 1 : Services de mise en œuvre des infrastructures AMI

Landis+Gyr a proposé des solutions et des services pour l’étape AMI 1.0 pendant des années, et même, des dizaines d’années. Les compteurs intelligents, les communications et les logiciels sont des exemples concrets de notre offre de produits. Du point de vue des services, nous couvrons naturellement toute une gamme de services de soutien opérationnel qui font partie intégrante de notre portefeuille. Bon nombre de nos clients souhaitent mettre en œuvre des infrastructures AMI en interne, mais au lieu d’investir dans leurs propres structures et applications informatiques, ils préfèrent choisir la solution du type logiciel en tant que service, qui fait également partie de notre portefeuille. Aujourd’hui, nous constatons que de plus en plus d’entreprises de la région EMEA choisissent la solution du comptage en tant que service pour la mise en œuvre des infrastructures AMI, ce qui signifie que nous assumons la responsabilité de l’intégralité du processus de lecture des compteurs, de collecte et de validation des données de comptage. Nous avons principalement acquis notre vaste expérience sur les marchés nord-américains et nordiques.

 

Étape 1.5 : Services d’aide à l’exploitation des données AMI 

AMI 1.5 est une étape intermédiaire permettant d’atteindre l’étape AMI 2.0. Grâce à l’étape AMI 1.5, les entreprises de services publics commencent à mettre en œuvre des solutions comme le contrôle de la qualité de l’électricité et le reporting avancé pour faciliter la prise de décisions. Elles peuvent également envisager la sous-traitance de services additionnels dépassant le cadre de la relève des compteurs. Je peux honnêtement dire que la conception de l’offre de services dans ce domaine est une tâche passionnante ! Nous développons une offre véritablement modulaire, qui permet aux distributeurs d’énergie de choisir de façon plus souple entre ce qu’elles veulent faire en interne et ce qu’elles veulent acheter en tant que service.

 

Étape 2.0 et suivantes : Services de découverte du potentiel des infrastructures AMI

On parle beaucoup de l’AMI 2.0, en particulier dans les pays où les distributeurs d’énergie préparent la deuxième vague d’installation des dispositifs de comptage intelligent. Pour simplifier un peu, dans ces cas-là, il y a peu de débat concernant la collecte de données de comptage basiques pour la facturation : c'est un acquis et cela doit tout simplement bien fonctionner. L’accent a donc été mis sur la meilleure façon d’exploiter les données du réseau avec des outils comme l’analyse et la consultation de données. Le volume et diversité des données mises à disposition grâce aux compteurs intelligents, aux capteurs et aux autres composants du réseau sont incroyables et modifient rapidement la façon dont les distributeurs d’énergie planifient et exploitent le réseau.

Des procédures et des outils efficaces sont désormais nécessaires. Il n’est dorénavant plus possible de collecter et d’analyser les données sans automatisation des processus, sans apprentissage machine et sans intelligence artificielle. Aucun doute, les experts et les compétences en matière de distribution d’énergie occupent toujours une position stratégique pour donner un sens à toutes les données et pour prendre des décisions professionnelles éclairées en la matière.

Landis+Gyr souhaite être le partenaire privilégié des distributeurs d’énergie, y compris dans cette phase de l’évolution des infrastructures AMI. À mon avis, les projets de développement conjoints et la collaboration étroite dans les projets clients sont les moyens les plus efficaces et les plus enrichissants de passer aux étapes suivantes. Par exemple, nous avons lancé la solution Advanced Grid Analytics (AGA) qui propose des outils d’optimisation des investissements dans les réseaux intelligents, et notre solution Meter Asset Management (MAM) donne une certaine visibilité au parc de compteurs tout au long de sa durée de vie. Les deux solutions sont basées sur un logiciel, mais elles comportent également des prestations de services solides. Et tout comme l’AMI 1.5, notre principe directeur est le fait que les distributeurs d’énergie aient la possibilité de choisir jusqu’à quel point elles souhaitent utiliser des solutions en interne ou acheter certaines ou toutes les opérations en tant que service.

Ici, j’ai décrit une façon de faire correspondre l’offre de services avec l’évolution des infrastructures AMI, en suivant les étapes du rapport d’IHS Markit. Le rapport inclut également d’autres façons de regrouper et de catégoriser les services gérés. Ceci est bienvenu, car je n’ai pas encore remarqué de terminologie établie dans le secteur, bien que les services deviennent de plus en plus populaires.

Si les services AMI vous intéressent, consultez également mon article précédent : Le portefeuille de services de Landis+Gyr vu par un chef de produit

Prenez contact avec nous